Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2013-02-23T19:42:00+01:00

Quarante Ans de Napoléon Aubin

Publié par Stéphanie


Quarante Ans

de Napoléon Aubin

Ah! qu’à dix ans, le réveil de l’aurore
À ma jeune âme apportait de gaîté!
Sur mon visage il paraissait éclore,
Comme une fleur de joie et de santé.
Notre soleil est-il moins chaud, plus pâle?
De mon jardin ses feux sont-ils exclus?
N’avons-nous plus la brise matinale?
Rien n’est changé! mais j’ai trente ans de plus.
Comme à vingt ans je croyais ma maîtresse,
Que mes amis me semblaient précieux.
Je n’aurais pu chercher sous leurs caresses
Le piège adroit qui fascinait mes yeux.
À leurs serments pourquoi donc faire injure,
Et maintenant douter de leurs vertus?
L’homme est-il faux et la femme parjure?
Rien n’est changé! mais j’ai vingt ans de plus.
Quand j’eus trente ans, je désirai la gloire,
Je la briguai dans ma prose et mes vers :
Charmante erreur, hélas! qui me fit croire
Qu’un jour mon nom parcourrait l’univers.
Brillants rayons qu’avait la renommée,
Pourquoi pâlir à mes yeux abattus?
Quoi! votre éclat n’était-il que fumée?
Rien n’est changé! mais j’ai dix ans de plus.


Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog