Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2011-10-21T00:29:00+02:00

Les vieilles rues

Publié par Stéphanie

Les vieilles rues Que vous disent les vieilles rues Des vieilles cités ?... Parmi les poussières accrues De leurs vétustés, Rêvant de choses disparues, Que vous disent les vieilles rues ? Alors que vous y marchez tard Pour leur rendre hommage : – « De...

Lire la suite

2011-10-21T00:29:00+02:00

Bergère

Publié par Stéphanie

Bergère Vous que j’aimai sous les grands houx, Aux soirs de bohème champêtre, Bergère, à la mode champêtre, De ces soirs vous souvenez-vous ? Vous étiez l’astre à ma fenêtre Et l’étoile d’or dans les houx. Aux soirs de bohème champêtre Vous que j’aimai...

Lire la suite

2011-10-21T00:28:00+02:00

Violon de villanelle

Publié par Stéphanie

Violon de villanelle Sous le clair de lune au frais du vallon, Beaux gars à chefs bruns, belles à chefs blonds, Au son du hautbois ou du violon Dansez la villanelle. La lande est noyée en des parfums bons. Attisez la joie au feu des charbons ; Allez-y...

Lire la suite

2011-10-21T00:28:00+02:00

Les petits oiseaux

Publié par Stéphanie

Les petits oiseaux Puisque Rusbrock m’enseigne À moi, dont le cœur saigne Sur tout ce qui se baigne Dans le malheur, À vous aimer, j’élève Ma pensée à ce rêve : De vous faire une grève Avec mon cœur. Là donc, oiseaux sauvages, Contre tous les ravages,...

Lire la suite

2011-10-21T00:27:00+02:00

Jardin sentimental

Publié par Stéphanie

Jardin sentimental Là, nous nous attardions aux nocturnes tombées, Cependant qu’alentour un vol de scarabées Nous éblouissait d’or sous les lueurs plombées. De grands chevaux de pourpre erraient, sanguinolents, Par les célestes turfs, et je tenais, tremblants,...

Lire la suite

2011-10-21T00:26:00+02:00

Presque berger

Publié par Stéphanie

Presque berger Les Brises ont brui comme des litanies Et la flûte s’exile en molles aphonies. Les grands bœufs sont rentrés. Ils meuglent dans l’étable Et la soupe qui fume a réjoui la table. Fais ta prière, ô Pan ! Allons au lit, mioche, Que les bras...

Lire la suite

2011-10-21T00:25:00+02:00

Tarentelle d’automne

Publié par Stéphanie

Tarentelle d’automne Vois-tu près des cohortes bovines Choir les feuilles dans les ravines, Dans les ravines ? Vois-tu sur le coteau des années Choir mes illusions fanées, Toutes fanées ? Avec quelles rageuses prestesses Court la bise de nos tristesses,...

Lire la suite

2011-10-21T00:24:00+02:00

Soirs d’octobre d'Émile Nelligan

Publié par Stéphanie

Soirs d’octobre d'Émile Nelligan – Oui, je souffre, ces soirs, démons mornes, chers saints. – On est ainsi toujours au soupçon des Toussaints. – Mon âme se fait dune à funèbres hantises. – Ah ! donne-moi ton front, que je calme tes crises. – Que veux-tu...

Lire la suite

2011-10-21T00:22:00+02:00

Frisson d’hiver d'Émile Nelligan

Publié par Stéphanie

Frisson d’hiver d'Émile Nelligan Les becs de gaz sont presque clos : Chauffe mon cœur dont les sanglots S’épanchent dans ton cœur par flots, Gretchen ! Comme il te dit de mornes choses, Ce clavecin de mes névroses, Rythmant le deuil hâtif des roses, Gretchen...

Lire la suite

2011-10-21T00:21:00+02:00

Five o’clock d'Émile Nelligan

Publié par Stéphanie

Five o’clockd'Émile Nelligan Comme Liszt se dit triste au piano voisin ! ………………………………………… Le givre a ciselé de fins vases fantasques, Bijoux d’orfèvrerie, orgueils de Cellini, Aux vitres du boudoir dont l’embrouillamini Désespère nos yeux de ses folles...

Lire la suite

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog