Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #emile nelligan catégorie

2011-06-07T20:28:00+02:00

Les chats Émile Nelligan

Publié par Stéphanie

Les chatsÉmile Nelligan Aux becs de gaz éteints, la nuit, en la maison,Ils prolongent souvent des plaintes éternelles ;Et sans que nous puissions dans leurs glauques prunellesEn sonder la sinistre et mystique raison. Parfois, leur dos aussi secoue un...

Lire la suite

2011-06-07T20:27:00+02:00

La Sorella dell’ Amore Émile Nelligan

Publié par Stéphanie

La Sorella dell’ Amore Émile Nelligan Mort, que fais-tu, dis-nous, de tous ces beaux trophéesDe vierges que nos feux brûlent sur tes autels ?Réponds, quand serons-nous pour jamais immortelsAux lumineux séjours des célestes Riphées ? J’eus vécu l’Idéal....

Lire la suite

2011-06-07T20:26:00+02:00

Je veux m’éluder Émile Nelligan

Publié par Stéphanie

Je veux m’éluder Émile Nelligan Je veux m’éluder dans les riresDans les tourbes de gaîté brusqueOui, je voudrais me tromper jusqueEn des ouragans de délires. Pitié ! quels monstrueux vampiresVous suçant mon cœur qui s’offusque !Ô je veux être fou ne fût-ce...

Lire la suite

2011-06-07T20:26:00+02:00

Prélude triste Émile Nelligan

Publié par Stéphanie

Prélude triste Émile Nelligan Je vous ouvrais mon cœur comme une basilique ;Vos mains y balançaient jadis leurs encensoirsAux jours où je vêtais des chasubles d’espoirsJouant près de ma mère en ma chambre angélique. Maintenant oh ! combien je suis mélancoliqueEt...

Lire la suite

2011-06-07T20:24:00+02:00

Petit hameau Émile Nelligan

Publié par Stéphanie

Petit hameau Émile Nelligan Or voici que verdoie un hameau sur les côtesPlein de houx, orgueilleux de ses misères hautes. Des bergers s’étonnant contemplent dans la plaineEt mon cheval qui sue à la hauteur se traîne. Pour y suivre l’Octobre et ses paix...

Lire la suite

2011-06-07T20:23:00+02:00

Salons allemands Émile Nelligan

Publié par Stéphanie

Salons allemands Émile Nelligan Je me figure encor ces grands salons muetsPleins de velours usés et d’aïeules pensives,De lustres vacillants éblouis des convivesQui tournaient dans la valse et les vieux menuets. Je repense aux portraits d’autrefois suspendusSur...

Lire la suite

2011-06-07T20:23:00+02:00

Le tombeau de Charles Baudelaire Émile Nelligan

Publié par Stéphanie

Le tombeau de Charles Baudelaire Émile Nelligan Je rêve un tombeau épouvantable et lunaireSitué par les cieux, sans âme et mouvementOù le monde prierait et longtemps luminaireGlorifierait mythe et gnôme sublimement. Se trouve-t-il bâti colloquialementQuelque...

Lire la suite

2011-06-07T20:22:00+02:00

Un poète Émile Nelligan

Publié par Stéphanie

Un poète Émile Nelligan Laissez-le vivre ainsi sans lui faire de mal !Laissez-le s’en aller ; c’est un rêveur qui passe ;C’est une âme angélique ouverte sur l’espace,Qui porte en elle un ciel de printemps auroral. C’est une poésie aussi triste que pureQui...

Lire la suite

2011-06-07T20:22:00+02:00

Le tombeau de Chopin Émile Nelligan

Publié par Stéphanie

Le tombeau de Chopin Émile Nelligan Dors loin des faux baisers de la Floriani,Ô pâle consomptif, dans les lauriers de France !Un peu de sol natal partage ta souffrance,Le sol des palatins, dont tu t’étais muni. Quand tu nous vins, Chopin, plein de rêve...

Lire la suite

2011-06-07T20:21:00+02:00

À Georges Rodenbach Émile Nelligan

Publié par Stéphanie

À Georges Rodenbach Émile Nelligan Blanc, blanc, tout blanc, ô Cygne ouvrant tes ailes pâles,Tu prends l’essor devers l’Éden te réclamant,Du sein des brouillards gris de ton pays flamandEt des mortes cités, dont tu pleuras les râles. Bruges, où vont là-bas...

Lire la suite

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog